Retour au format normal


Attentats de Paris
POURQUOI DE JEUNES MUSULMANS SE RADICALISENT-ILS ?
Des proies facilement manipulables

16 novembre 2015

par Roger-Marc Moreau

L’acquittement des policiers dans l’affaire Zyed et Bouna (Clichy-sous-Bois), la folle condamnation d’Adama Kamara (Villiers-le-Bel), le refus d’indemniser décemment Azzimani et El Jabri (innocentés après avoir purgé 24 années de prison), l’incroyable acharnement à essayer de faire condamner à tort Olçay Yilmaz et ses compagnons d’infortune (Lyon), le refus de reconnaître l’innocence d’Omar Raddad, l’homicide volontaire d’Amine Bentounsi (Noisy-le-Sec), le lynchage de Wissam El Yamni (Clermont-Ferrand), les humiliants et quotidiens contrôles aux faciès, etc...

Ces sentiments d’impunités pour les uns, ces décisions injustes pour les autres, l’irresponsabilité de certains magistrats, les harcèlements permanents subis... sont tous de formidables vecteurs de radicalisation des jeunes musulmans qui ne peuvent pas accepter une société souvent méprisante et inéquitable à leur égard, une société qui les rejette en raison de leur origine et de leur religion.

Évidemment, cela n’excuse strictement en rien la barbarie des terroristes et la folie de leurs actes, mais en France, un plus grand respect des valeurs républicaines et des principes d’un véritable état de droit, permettrait à la fois, une meilleure intégration de la communauté maghrébine, mais aussi peut-être d’éviter un certain nombre d’épouvantables drames, comme ceux de janvier et novembre 2015.

 

Roger-Marc Moreau