* * * LE SITE DE LUTTE CONTRE L’INJUSTICE * * * (Avec le criminaliste Roger-Marc Moreau)
Page d'Accueil du site Principal Site Principal
Page d'Accueil de l'ACTUALITE en relation avec Roger-Marc MOREAU Accueil
Plan Plan
Résumé Résumé
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
AFFAIRES MEDIATISEES  - SUITE ET EVOLUTION AFFAIRES MEDIATISEES - SUITE ET EVOLUTION
L’AVIS DE ROGER-MARC MOREAU L’AVIS DE ROGER-MARC MOREAU
PRESSE ECRITE PRESSE ECRITE
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !
Retour à la page d'accueil  L’AVIS DE ROGER-MARC MOREAU

AFFAIRE AZZIMANI - EL JABRI
UNE REVISION POUR L’HISTOIRE
Visionnez le reportage

samedi 5 juillet 2014, Roger-Marc Moreau


 

C’est la plus belle des victoires, car malgré les préjugés et la xénophobie ambiante, après dix-sept années d’un combat titanesque, Abdelkader Azzimani et Abderrahim El Jabri ont enfin obtenu justice.

Cette décision historique, ils ne la doivent nullement à une institution judiciaire qui, jusqu’au bout, restera dans le déni, qui jusqu’au prononcé du verdict, refusera de reconnaître l’évidence : oui, il s’agissait bien de l’une des plus terribles erreurs judiciaires jamais commises en France !

Cette immense victoire, ils ne la doivent certainement pas à Dominique Voglimacci, le juge qui a bâclé son instruction (il y a peu, il affirmait, ne pas se souvenir du dossier), ils la doivent encore moins à Christian Poumarat, le gendarme, le directeur d’enquête, qui plutôt que reconnaître ses manquements, va dans une folle obstination, continuer d’accuser les deux hommes que tout innocentait...

Mais ils ne la doivent pas non plus à la commission de révision des condamnations pénales, qui en mars 2009, sous la présidence de Martine Anzani, malgré des éléments nouveaux indiscutables, avait stupidement rejeté la première requête déposée en décembre 2007...

Et que dire du surréaliste procès en révision de Nîmes, les magistrats présents ne seront pas plus à la hauteur ; entre un avocat général, Didier Durand, qui constatant l’absence d’éléments à charge, certes, ne requerra pas de condamnation, mais niera les fautes commises par la justice et refusera de prononcer le mot acquittement... et une présidente, Geneviève Perrin, qui connaissant imparfaitement le dossier et étant, en apparence, hermétique au doute et à la légitime souffrance des accusés, va tenter de faire condamner les deux hommes pour une complicité que rien ne venait étayer...

Si ce 03 juillet 2014, la cour d’appel d’assises du Gard a fini par rendre des acquittements, c’est avant tout grâce au courage et à la détermination des deux hommes accusés à tort ainsi qu’à leurs familles brisées par tant d’années de combat. Il faut également souligner le rôle essentiel des deux formidables avocats de la défense Jean-Marc Darrigade et Luc Abratkiewicz qui n’ont jamais lâché prise depuis 17 ans et qui ont tout donné, notamment lors de leurs admirables plaidoiries.

Mais ces acquittements n’auraient jamais été prononcés sans le ralliement et le soutien de nombreux journalistes, sans l’excellente contre-enquête de la section de recherches de la gendarmerie de Montpellier et en particulier d’Alain Ribo qui viendra confirmer les éléments que nous avions préalablement rassemblés, sans les courageuses plaidoiries de deux des avocats de la partie civile qui n’hésiteront pas à soutenir la défense, sans la précieuse aide de Marc Eterno et de Sabrina Hamoudi, les meilleurs détectives pénalistes de la planète (et même au-delà) et surtout, sans le discernement, l’intégrité et l’incorruptibilité de la majorité des membres du jury !

Cette dramatique affaire marquera à jamais la justice française, maintenant on ne peut qu’espérer, qu’à l’avenir, cela la fera évoluer dans le bon sens...

 

 

Pour bien comprendre l’affaire, visionnez le reportage :

 

L’ETRANGE TEMOIN DU CRIME

 

 

 

L’acquittement, le reportage de LCI :

 

 

 

* * * * *

- Voir également notre article du 24 février 2014 intitulé "LE PROCES DE LA REHABILITATION" -

 


Abderrahim El Jabri

Le palais de justice de Nîmes

Abdelkader Azzimani
Document produit sous la Licence de Libre Diffusion des Documents - LLDD version 1

Répondre à cet article


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF

DANS LA MEME RUBRIQUE :
-DANY LEPRINCE
-DES CENTAINES D’INNOCENTS DANS LES PRISONS FRANCAISES !
- COMMENT METTRE FIN A LA MAJORITE DES ERREURS JUDICIAIRES ?
-L’HORREUR JUDICIAIRE
-L’AFFAIRE OMAR RADDAD
-LE REPENTIR DE L’ETAT
-LE CALVAIRE DES INNOCENTS
-ILS ETAIENT INNOCENTS !
-ACQUITTES
-AFFAIRE SEZNEC : L’INJUSTICE JUSQU’A L’ÉCOEUREMENT...


AUTEUR :
-Roger-Marc Moreau
-Le site de Roger-Marc MOREAU
UNE REVISION POUR L’HISTOIRE
10 juillet 2014, par albert   [retour au début des forums]
une révision pour l’histoire

Merci Monsieur Moreau, heureusement que des personnes telles que vous existent face à une justice effrayante qui broie les individus

Continuez votre combat, sachez que des citoyens vous soutiennent

Merci pour la démocratie

Il y a 1 contribution(s) au forum.

-UNE REVISION POUR L’HISTOIRE
(1/1) 10 juillet 2014, par albert
Précédent Haut de page Suivant
 admin  -  webmaster  -